j'erre à travers mon beau paris

Antiguide de la ville

 

 

Serveur d'images, de souvenirs et de réflexions
surgis au hasard des rues

  • plume
  • monogramme

  • en passant par Saint Sulpice


    Un restaurant, au coin de la rue des Canettes et de la rue Guisarde, près de Saint-Sulpice et de ses bondieuseries. Au mur, une image de Parturrieu montre d'une belle la fesse ostensible sous la soie. Agenouillée près d'une bigote, sur un de ces prie-dieu empaillés qu'impose la typologie du quartier, son regard de belle blonde demande au spectateur si l'effet produit répond à ses attentes.

    Tu prends ton café et tu détaches ton regard de cette scène amusante bien que convenue. Tu vois alors apparaître, sur l'écran de ton téléphone, le titre d'une dépêche d'agence : « Que répondre à une lettre de rupture ? À Venise, les pistes de Sophie Calle ».

    La charge érotique et secrète des mails surgit alors des mémoires. Chairs animées de sang ou silicium traversé de courants.



    janvier 1948 - 2015 - janvier 2019