j'erre à travers mon beau paris

Antiguide de la ville

 

 

Serveur d'images, de souvenirs et de réflexions
surgis au hasard des rues

  • plume
  • monogramme

  • devant une ambassade


    Tu passes par la rue Théodore Ribot et tu vois un drapeau. Au deuxième étage, c'est l'ambassade de la République d'Haïti. Tu ne peux t'empêcher d'entendre tout ce que te dit cette île de rêve frappée par tant de catastrophes, naturelles et humaines.

    Île de tourmente telluriques et humaines.

    La Terre tremble ; les vents hurlent ; la mer déferle ; les envahisseurs débarquent ; la révolte gronde et gagne ; l'Empereur empire et l'Histoire fait le reste avec son tragique insouciant.

    À quelques centaines de kilomètres de cette rue paisible, La Rochelle tente de faire son deuil du commerce triangulaire, de la traite des Nègres, de l'esclavage et des immenses fortunes qui en sont nées. Les héritages, riches et lourds, peinent à trouver leur place dans un monde nouveau. L'univers actuel des mots et des images n'accepte plus le cynisme affiché.

    « En confiant [à Ousmane Sow] la réalisation d'un Toussaint Louverture, la Ville de La Rochelle rend doublement hommage à un des plus grands artistes africains de son temps et à une des figures majeures des mouvements anticolonialistes, abolitionnistes et d'émancipation des Noirs », dit une plaque à l'entrée du Musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

    Te voici à l'entrée du Nouveau Monde, ce musée qui, à La Rochelle, veut régler leur compte au passé et à la foule des fantômes encombrants. Il a pris place dans l'élégant hôtel particulier bâti au XVIIIe siècle, sur la sueur et le sang des esclaves, par une des familles les plus respectées de la ville, les Fleuriau.

    Toussaint Louverture t'accueille. À sa main, le texte de la Constitution de la première République édifiée, en Haïti, par des esclaves qui se sont libérés, dans le sillage de la Révolution Française mais en lui imposant de suivre un cours permanent que n'imaginaient pas les Girondins et autres Thermidoriens.

    En entrant dans le Musée du Nouveau Monde, tu admires amer le saisissant recyclage de la comptabilité des négriers. Les chiffres qui donnaient gloire et fortune aux armateurs deviennent sous tes yeux les marques de l'infamie. Les souffrances endurées par ces êtres humains, tu les imagines et elles te submergent.

             
    1710-1715 12 expéditions      

    10 mai 1710

    Le Duc de Bretagne
    120 tonneaux
    Compagnie du Sénégal Sénégal 160 esclaves embarqués
    160 esclaves débarqués

    Avril 1710

    Le François d'Assise
    Armateur inconnu Gorée ? esclaves embarqués
    400 esclaves débarqués

    Avril 1711

    Le Duc de Bourgogne
    Armateur inconnu Sénégal ? esclaves embarqués
    185 esclaves débarqués

    4 septembre1711

    Le Galant
    180 tonneaux
    Compagnie du Sénégal - Besnard Sénégal 314 esclaves embarqués
    ? esclaves débarqués

    4 octobre1713

    La Reine des Anges
    250 tonneaux
    François Darrango et consorts Juda et Jakin
    (Guinée)
    500 esclaves embarqués
    234 esclaves débarqués

    4 octobre 1713

    La Prince des Asturies
    180 tonneaux
    Mousnier Baron, Jacques Michel et consorts Lieu inconnu ? esclaves embarqués
    226 esclaves débarqués

    4 octobre 1713

    L'Aimable Marie-Anne
    45 tonneaux
    Abraham Duport et consorts Lieu inconnu ? esclaves embarqués
    76 esclaves débarqués
    1713
    Inconnu
    Inconnu Inconnu ? esclaves embarqués
    11 esclaves débarqués

    9 septembre 1714

    La Victoire
    200 tonneaux
    Mousnier Baron, Jacques Michel et consorts Juda 300 esclaves embarqués
    90 esclaves débarqués

    Février 1715

    La Françoise
    Torterue Bonneau Inconnu ? esclaves embarqués
    219 esclaves débarqués

    Avril 1715

    Le Lion d'or
    Isaac Rasteau Juda 487 esclaves embarqués
    403 esclaves débarqués

    6 juin 1715

    Le Saint-Gilles
    80 tonneaux
    J.P. Dumas Inconnu 126 esclaves embarqués
    113 esclaves débarqués

    1765-1770
    23 expéditions      

    17 février 1765

    Le Constant
    140 tonneaux
    Isaac Rasteau Juda 296 esclaves embarqués
    266 esclaves débarqués

    27 avril 1765

    L'Aimable Henriette
    70 tonneaux
    Nicolas Suidre Côte d'Or 85 esclaves embarqués
    76 esclaves débarqués
    19 juin 1765
    L'Heureux Auspice
    140 tonneaux
    Benjamin Seignette Juda 295 esclaves embarqués 223 esclaves débarqués
    11 juillet 1765
    La Suzanne Marguerite
    150 tonneaux
    Jean-Baptiste Nairac Epe (Nigeria) 295 esclaves embarqués 255 esclaves débarqués
    11 novembre 1765
    La Guirlande
    350 tonneaux
    Jean Manié Côte d'Or 555 esclaves embarqués 370 esclaves débarqués
    21 février 1766
    L'Arrada
    150 tonneaux
    Jean-Baptiste Nairac Calabar (Nigeria) 270 esclaves embarqués 140 esclaves débarqués
    12 avril 1766
    La Fauvette
    120 tonneaux
    Jean Manié Angola 214 esclaves embarqués 197 esclaves débarqués
    30 avril 1766
    Le Début
    140 tonneaux
    Allard Belin fils Principe, Angola 243 esclaves embarqués 224 esclaves débarqués
    17 mai 1766
    Les Deux frères
    110 tonneaux
    Chaudruc frères Côte d'Or 196 esclaves embarqués 162 esclaves débarqués
    6 mars 1767
    La Suzanne Marguerite
    150 tonneaux
    Jean-Baptiste Nairac Côte d'Or ? esclaves embarqués
    190 esclaves débarqués
    28 mai 1767
    La Marie Anne
    200 tonneaux
    Jean Manié Angola ? esclaves embarqués
    249 esclaves débarqués
    16 juillet 1768
    Le Prince Manuel
    57 tonneaux
    Allard Belin fils Inconnu ? esclaves embarqués
    212 esclaves débarqués
    6 novembre 1768
    La Suzanne Marguerite
    150 tonneaux
    Jean-Baptiste Nairac Mesurade, Porto Novo (Bénin), Principe 340 esclaves embarqués
    324 esclaves débarqués
    23 novembre 1768
    Le Guerrier
    250 tonneaux
    Nicolas Suidre Angola ? esclaves embarqués
    321 esclaves débarqués
    26 janvier 1769
    Le Nairac
    250 tonneaux
    Jean-Baptiste Nairac Shama (Ghana)
    Epe
    402 esclaves embarqués
    320 esclaves débarqués
    28 janvier 1769
    La Cigogne
    250 tonneaux
    Daniel Garesché
    Epe
    ? esclaves embarqués
    399 esclaves débarqués
    20 février 1769
    L'Amériquaine
    100 tonneaux
    Jouanne de Saint-Martin
    Gorée ?
    Inconnu
    2 septembre 1769
    Le Négrillon
    60 tonneaux
    Benjamen Seignette Côte d'Or ? esclaves embarqués
    109 esclaves débarqués
    24 octobre 1769
    Le Saint-Jacques
    230 tonneaux
    Daniel Garesché Loango (Congo)
    Cabinda (Angola)
    ? esclaves embarqués
    445 esclaves débarqués
    30 janvier 1770
    Le Saint-André
    400 tonneaux
    Daniel Garesché Côte d'Or, Guinée
    552 esclaves embarqués
    530 esclaves débarqués
    15 juin 1770
    L'Heureux
    160 tonneaux
    Jouanne de Saint-Martin Gorée 331 esclaves embarqués
    291 esclaves débarqués
    28 septembre 1770
    Le Saint-Paul
    200 tonneaux
    Jacques Carayon Angola ? esclaves embarqués
    335 esclaves débarqués
    3 octobre 1770
    La Suzanne Marguerite
    150 tonneaux
    Jean-Baptiste Nairac Juda ? esclaves embarqués
    318 esclaves débarqués

    1785
    15 expéditions      
    10 janvier 1785
    La Concorde
    215 tonneaux
    Van Hoogwerff Angola Naufragé
    3 avril 1785
    L’Aimable Suzanne
    450 tonneaux
    Van Hoogwerff Porto Novo : Principe 375 esclaves embarqués
    346 esclaves débarqués
    11 avril 1785
    L'Ébène
    350 tonneaux
    Benjamen Giraudeau Angola 300 esclaves embarqués
    277 esclaves débarqués
    13 avril 1785
    La Rosalie
    280 tonneaux
    Louis Admirault Angola 399 esclaves embarqués
    370 esclaves débarqués
    12 juin1785
    Le Joli
    350 tonneaux
    Dumoustier de Frédilly Côte d'Or, Principe 530 esclaves embarqués
    430 esclaves débarqués
    18 juin1785
    Le Marquis de Voyer
    700 tonneaux
    Denis Joseph Goguet Porto Novo, San Tomé ? esclaves embarqués
    605 esclaves débarqués
    9 juillet 1785
    Le Lutin
    179 tonneaux
    Joseph Goguet Epe 194 esclaves embarqués
    ? esclaves débarqués
    11 août 1785
    Le Comte de Forqualquier
    700 tonneaux
    Daniel Garesché Sénégal 376 esclaves embarqués
    151 esclaves débarqués
    27 août 1785
    La Concorde
    275 tonneaux
    Benjamin Giraudeau Malimbe (Cameroun) 376 esclaves embarqués
    299 esclaves débarqués
    28 septembre 1785
    L'Argus
    203 tonneaux
    Daniel Garesché Angola 280 esclaves embarqués
    83 esclaves débarqués
    28 septembre 1785
    Le Comte d'Hector
    833 tonneaux
    Daniel Garesché Angola ? esclaves embarqués
    800 esclaves débarqués
    14 octobre 1785
    Le Loudunois
    792 tonneaux
    Dumoustier de Frédilly Côte d'Or 300 esclaves embarqués
    141 esclaves débarqués
    8 novembre 1785
    Le Duc de Normandie
    446 tonneaux
    Joachim De Baussay Côte d'Or 300 esclaves embarqués
    141 esclaves débarqués
    9 novembre 1785
    Le Reverseau
    1 179 tonneaux
    Daniel Garesché Sénégal 304 esclaves embarqués
    247 esclaves débarqués
    28 décembre 1785
    La Fille unique
    1 232 tonneaux
    Daniel Garesché Angola ? esclaves embarqués
    760 esclaves débarqués

    Quand tu lisais, pourtant, comment la ville de La Rochelle évoque ce qui a fait sa richesse passée, tu ne soupçonnais pas un tel langage de vérité dans les salles de l'hôtel Fleuriau.

    « Situé dans un magnifique hôtel particulier du XVIIIe siècle, le Musée du Nouveau Monde illustre à travers ses collections les relations que la France a entretenues avec les Amériques depuis le XVe siècle à partir de La Rochelle. » Traite des Noirs ? Esclavage ? Plaît-il ? De quoi donc me parlez-vous là ?

    L'édition de 2015 du fascicule « La Rochelle passion » distribué aux visiteurs présente son musée en euphémisant, juste assez pour ne pas les effrayer.

    Un aperçu historique évoque, d'une pudeur rapide, un « second souffle » de la ville avec les « relations commerciales régulières vers la Nouvelle France (Canada) et les Antilles ». C'est alors « le début d'un rayonnement intellectuel et artistique, l'apogée des grands armateurs dont certains s'illustrent tristement dans le commerce triangulaire ».

    Pour s'initier aux réalités sans édulcorant de ce commerce géométrique, tu sais maintenant qu'il faut entrer dans le musée. Les rues, elles, gardent leur paix civile.

    « DÉCRET no 2262
    de la
    Convention nationale
    du 16e jour de Pluviôse, an second de la République Française, une & indivisible, qui abolit l'esclavage des nègres dans les colonies.

    La Convention Nationale déclare que l'esclavage des Nègres dans toutes les Colonies est aboli ; en conséquence elle décrète que les hommes, sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens Français, & jouiront de tous les droits assurés par la constitution.

    Elle renvoie au comité de salut public, pour lui faire incessamment un rapport sur les mesures à prendre pour assurer l'exécution du présent décret.

    Visé par les inspecteurs. Signé Auger, Cordier & S.E. Monnel. Collationné à l'original, par nous président & secrétaire de la Convention Nationale.

    À Paris, le 22 Germinal, an second de la République Française, une & indivisible.

    Signé Amar, président ; A.M. Baudot, Monnot, Ch. Pottier & Peyssard, secrétaires. Au nom de la République, le Conseil exécutif provisoire mande & ordonne à tous les Corps administratifs & Tribunaux, que la présente loi ils fassent consigner dans leurs registres, lire, publier & afficher, & exécuter dans leurs départements & ressorts respectifs ; en foi de quoi nous y avons apposé notre signature & le sceau de la République.

    À Paris, le vingt-deuxième jour de Germinal, an second de la République Française, une & indivisible.

    Signé Buchot, président par intérim, Contresigné Gohier. Et Scellée du sceau de la République. »


    janvier 1948 - août 2015 - janvier 2019